Suivi des luttes : Avril 2021

Suivi des luttes : Avril 2021

Quelques informations sur l’actualité des luttes à Genève et ailleurs.

#La Critital Mass change de départ et repart à l’assaut de la ville

Vendredi 30 avril, 250 engins roulants sont partis à 18h30 de la Place des Grottes malgré une pluie soutenue. Vous avez bien lu, la Place des Grottes ! Après plus de vingt ans de rendez-vous au pont des Bergues, des affiches ont recouvert la ville tout le mois qui annonçaient un nouveau départ. Dans tous les sens du terme, parce qu’une répression continue et parfois brutale (voir l’article du groupe Antirep sur la charge policière à moto en mars) a depuis 2020 clairsemé les rangs du défilé voir empêcher son déroulement. C’est donc reparti de plus belle, et on espère être encore plus nombreu.ses.x le 28 mai aux Grottes. En attendant de faire tomber les nombreuses amendes et condamnation ce été et jusqu’à ce que le gouvernement comprenne que la rue n’abandonnera pas son droit de manifester, de faire la fête, et de changer cette triste ville. Critical Mass 1 – 0 Poggia.

 

1er Mai : On s’arrête pas avant le doublé

Le lendemain, la météo du Capital a continué son entreprise de sabotage. Mais c’était sans compter le Bloc révolutionnaire, qui annonçait son grand retour en 2021 au sein d’un défilé qui a réuni quelques 2000 manifestant.e.x.s. “Le capitalisme divise, solidaires dans les révoltes” comme message de tête qui annonçait un tronçon révolutionnaire et féministe. Plus de 500 personnes derrière un tracteur sono, des baffles qui tremblaient, des fumigènes qui coloraient le ciel, des petits messages aux murs, et beaucoup de joie. En attendant le Hat trick avec la prochaine mobilisation, le Silure s’est beaucoup amusé avec vous tou.te.x.s et se réjouit de vous revoir bientôt.

 

#Lectures

Le groupe lecture & formation du Silure s’est occupé du thème du mois sur le site d’informations participatif Renversé et vous pourrez retrouver leurs articles ci-dessous. Il s’agit de compte-rendus de lectures autour du thème des obstacles à un changement de société. Les retours sont bienvenus !

Quels obtascles pour quel projet politique ? Introduction (6.04.21)

Sur le confort et le progrès avec Dwight MacDonald et Cornelius Castoriadis (11.04.21)

Sur le désespoir avec “L’espoir en commun” de David Graeber (16.04.21)

Sur le désespoir avec “Le choc de la victoire” de David Graeber (18.04.21)

Sur la difficulté (surmontée) à se rencontrer, à s’élargir avec Fatima Ouassak (21.04.21)

Sur la difficulté (surmonté) à se rencontrer, et à s’élargir, avec Aurore Koechlin (24.04.21)

#Zapatistes

Ce samedi 24 avril nous étions nombreu.x.ses à nous retrouver au Silure pour un « zamedi » zapatiste. Au programme : jeux, diffusion de textes et de brochures, intermèdes musicaux (merci aux musicien.x.ne.s !), projection d’un film tourné au Chiapas, discussion et repas ! Une occasion de se rencontrer et de tisser des liens entre personnes motivé.x.es à organiser l’accueil de la caravane zapatiste qui a annoncé sa venue en Europe et en Suisse cet été . Un accueil que nous imaginons festif et radicalement combatif. L’invasion zapatiste de nos contrées ne fait que démarrer… Prochaine réunion de la coordination zapatiste romande : mardi 4 mai à 19h au Silure. https://renverse.co/infos-locales/article/zapatista-gira-por-la-vida-tour-pour-la-vie-en-suisse-aussi-2996 (27.03.21)

Suivi des luttes : Mars 2021

Suivi des luttes : Mars 2021

Quelques informations sur l’actualité des luttes à Genève et ailleurs.

#ProcèsHervé

Le policier vaudois responsable de la mort d’Hervé Mandudu, 27 ans, au cours d’une opération en 2016 à Bex (VD) a été acquitté par la justice. C’est un coup dur pour ses proches et une manifestation a eu lieu à Lausanne le 31 mars le soir de l’annonce du verdict. Une cagnotte a été crée afin de soutenir la famille dans ses procédures et un compte-rendu circonstancié du procès est disponible sur le site du groupe antiraciste Outrage. 
(31.03.21)

#ZadColline

La Zad de la Colline a été expulsée le mardi 30 mars par une armada de flics, un hélicoptère, des nacelles et même un char militaire. On retiendra que la première Zad de Suisse a été évacuée par une ministre du parti des Verts qui a cru bon d’exécuter les basses oeuvres du cimentier Holcim. Le fait d’avoir lancé dans la foulée une initiative pour protéger la Colline dont ils avaient validé l’évacuation ne peut être vu que comme une manoeuvre pathétique pour garder la face. Le compte Telegram de la Zad a documenté durant plusieurs mois l’occupation mais aussi les moments très intenses de résistance à l’évacuation. Des procès vont suivre car plusieurs zadistes vont contester l’ordonnance pénale reçue après leur garde-à-vue. Salut à toutes les personnes qui ont résisté durant toute cette journée, c’était un grand moment de lutte dont les acquis se feront sans doute sentir à long terme en Suisse romande. (30.03.21)

#CitéLéopard

Nouvelle vague de relogements de participant.e.s de la première heure de la Cité Léopard, bonne route à elles et eux ! Le quinquagénaire qui pronostiquait le fait qu’il allait être le dernier à partir a perdu son pari et va devoir payer la tournée générale.

#CitéLéopardEnLutte

Enfin ! Après des mois d’attente, on a appris que quatre familles présentes depuis le début de la lutte l’été dernier ont obtenu un logement dans le nouvel immeuble de la rue des Horlogers où elles souhaitaient s’établir. C’était souvent des familles avec enfants scolarisés et il y avait une volonté de rester à Carouge. Cette victoire a été rendu possible par l’action du médiateur qui a défendu leurs dossiers auprès de la régie responsable des attributions. Ces personnes ont beaucoup contribué à la lutte l’année dernière, bon vent à elles ! Les permanences reprendront après les vacances de Pâques.

#CriticalMassGenève

La Critical mass du mois de mars a été interrompue par les motards de la police genevoise et deux personnes ont été interpellées. Ce fut un grand moment de mobilité douce ! Il y aura vraisemblablement des suites judiciaires car un flic accuse un cycliste de l’avoir blessé (voir cet article du groupe Antirépression de Genève). Avis aux cycle-terroristes, les critical mass continuent tous les derniers vendredis du mois jusqu’à la fin du monde. (26.03.21)


#ProcèsSit-InZurich2019

En juillet 2019, une action symbolique a eu lieu à Zurich devant le siège du Credit Suisse afin de dénoncer le rôle du secteur financier dans le changement climatique. La banque a porté plainte pour violation de domicile et la police est intervenue avec de gros moyens pour arrêter les participantEs. Pour bien faire comprendre aux personnes arrêtées la gravité de leur acte, la police leur a infligé la durée maximale de garde-à-vue (48 heures) et a ordonné un prélèvement d’ADN pour tout le monde (ce fichage a ensuite été dénoncé publiquement, ouvrant un débat sur ce sujet tabou en Suisse). Les ordonnances pénales étaient lourdes, ils/elles étaient accuséEs de contrainte, qui est un délit pénal. C’est maintenant l’heure du procès pour 11 personnes à Zurich du 12 au 14 mai prochain. Plusieurs camarades genevoisEs sont dans le lot. Solidarité !

#ProcèsGrèveClimatGenève2019

Après avoir été repoussé pour cause de pandémie, le procès des 15 (et non 14) manifestantEs qui avaient voulu apporter une lettre de doléances au gouvernement durant la grève du climat du 15 mars 2019 (la plus grande qui a eu lieu à Genève) aura lieu le mercredi 19 mai à 8h30 au tribunal cantonal. Un tract avait été écrit peu après les événements il est disponible ici. 
(nov 2019)

#LettreZapatiste

La venue d’une délégation zapatiste en Europe cet été est confirmée. La coordination suisse qui prévoit des mobilisations dans le cadre de cette tournée a publié un appel. « Unir nos forces pour apporter un soutien logistique et économique indispensable pour cette mobilisation, pour rêver, imaginer et construire un Autre Monde possible, ensemble »
 (27.03.21)

#CampagneAFZ

Le Silure soutient la campagne Apartheid Free Zone, zone libre d’apartheid israélien, lancée à Genève le mois dernier. Elle existe déjà dans plusieurs autres pays européens et s’inspire de l’histoire du mouvement anti-apartheid en Afrique du Sud. « En Suisse le mouvement MAAS, Mouvement Anti-Apartheid de Suisse, a mené de nombreuses campagnes dès les années 1960. Or si hier l’apartheid était inacceptable en Afrique du Sud, aujourd’hui, l’apartheid est inacceptable en Israël. » (16.03.21)

#OccupVernier

Une occupation a eu lieu durant 3 jours à Vernier, mais elle a malheureusement dû être abandonnée par crainte de la répression. On espère en voir d’autres ! 
(2.04.21)

#JournéeInternationaleDesLuttesPaysannes

Le 17 avril 1996, 19 paysan.ne.s sans terre ont été assassiné.e.s par
la milice paramilitaire du gouvernement de l’Etat du Pará (Brésil) pour
avoir réclamé qu’on leur rende leur terre.
En souvenir de cette journée, les paysan.ne.x.s du monde entier, qui se
battent pour garder leurs terres et les cultiver dans le respect du
vivant, célèbrent et revendiquent les luttes paysannes chaque année à
cette date, sous l’impulsion de la Via Campesina, organisation paysanne
internationale fondée en 1993.
Des paysan.ne.x.s de Genève membres du MAPC débarquerons à cette occasion sur la plaine de Plainpalais, avec tracteur, char,
infokiosk et autres surprises pour crier le mot d’ordre de la Via Campesina : souveraineté alimentaire !
Rendez-vous donc de 10h à 13h sur la plaine de Plainpalais le 17 avril
2021. ( se tenir au courant sur le site du MAPC, possible annulation à cause du covid).

Suivi des luttes : Février 2021

Suivi des luttes : Février 2021

Quelques informations sur l’actualité des luttes à Genève et ailleurs.

#RenvoisForcésEthiopie

Dans la nuit du 26 au 27 janvier, plusieurs personnes ont été renvoyées de force vers l’Éthiopie par vol FRONTEX, et ce malgré une large mobilisation qui s’est formée en soutien notamment à Solomon et Tahir. Ce dernier a entamé une grève de la faim et de la soif alors qu’il était enfermé au centre de détention administrative de Frambois. Sa santé s’est rapidement détériorée. Il a été transféré la nuit du 27 janvier aux HUGhttps://renverse.co/infos-locales/article/reflexions-sur-le-role-du-personnel-de-sante-dans-les-deportations-2921]. Malgré son état critique, des médecins de l’entreprise privée OSEARA ont délivré le certificat médical « fit to fly » (sans consultation, uniquement sur la base de son dossier médical). Plusieurs rassemblements ont eu lieu (à Frambois, devant les HUG, à l’aéroport), le Conseil d’État a été interpellé à maintes reprises, restant sourd face aux demandes des nombreux soutiens mobilisés. Le vol FRONTEX a été affrété malgré tout. Le Conseil d’État genevois affirme à nouveau, et avec froideur, sa volonté politique. Rappelons que le chantier du Centre Fédéral de renvoi du Grand-Saconnex a démarré il y a peu a démarré il y a peu, et que le vaste complexe carcéral accolé au tarmac de l’aéroport comprendra 50 places de détention administrative « night-stop » ainsi que la police des douanes, l’actuel SARA, qui s’occupe des renvois forcés. Une machine à expulsion qui ne dit pas son nom.
Le 24 février, un rassemblement pour dénoncer la lâcheté du Conseil d’État, la complicité des HUG et la suspension immédiate des vols spéciaux vers l’Éthiopie a réuni plus de 300 personnes à Genève sur la promenade de la Treille.

#RenduProcèsGrèveClimatLausanne

Une camarade genevoise a été acquittée par le tribunal de police de Lausanne le 3 février dernier pour des accusations de « violence et menace sur agents ». Les faits remontent à la grève du climat du 17 janvier 2020 à Lausanne. Des agents de police survoltés avaient arrêté préventivement une dizaine de personnes avant même le début du cortège. La justice a décidé que les faits n’étaient pas caractérisés et a annulé la peine de cette personne (qui était de 90 jours amendes à 30 frs avec deux ans de sursis et qui aurait pu lui valoir jusqu’à 3 ans d’emprisonnement dans le pire des cas).
Plusieurs personnes doivent encore passer en procès dans cette affaire et nous leur souhaitons un dénouement similaire.

#CitéLéopard

Nouvelle vague de relogements de participant.e.s de la première heure de la Cité Léopard, bonne route à elles et eux ! Le quinquagénaire qui pronostiquait le fait qu’il allait être le dernier à partir a perdu son pari et va devoir payer la tournée générale.

#ZADColline

Les zadistes de la Colline d’Eclepens (VD) ont annoncé la semaine dernière que la police leur intimait de quitter les lieux le 26 mars prochain, ils et elles ont donc besoin de soutien autant matériel qu’humain sur place. Plus d’infos : https://zaddelacolline.info

#8mars

Cette année le collectif 8 mars pour un féminisme révolutionnaire prévoit une semaine de déferlante féministe intergalactique sur les ondes et dans la rue. Du 1er au 7 mars, suivez le collectif à la radio tous les soir à 21h sur radio 40 (https://radio-40.ch/). Plusieurs ateliers auront également lieu cette semaine là, plus d’info à suivre sur renverse.co, ainsi que les comptes instagram et facebook du collectif. Stay tuned !

#8RueRoyaume

L’allée de l’immeuble du 8, rue Royaume a pris feu dans la nuit du 9 au 10 janvier dernier. Les 46 habitant-e-s de l’immeuble ont été évacué-e-s, dont trente par les échelles de sauvetage. L’incendie a mis en lumière les conditions de vie des habitant-e-s : sous-location de chambres dans les appartements à un prix exorbitant dans un immeuble insalubre (par exemple, le chauffage et l’eau chaude étaient régulièrement coupés).
Des personnes sont revenues dans l’immeuble deux semaines après l’incendie. Malgré les importants dégâts et l’absence d’électricité, ils/elles n’avaient pas d’autres solutions. Trois semaines plus tard, le propriétaire, la société Burval SA, ordonnait leur expulsion et faisait murer l’accès à l’immeuble.
La régie (Comptoir immobilier) n’a pris en charge aucun relogement des habitant-e-s. Une partie sont sans-papiers et n’ont bénéficié d’aucune protection de l’Etat ou de la Ville de Genève. Ils elles se retrouvent pour certain-e-s sans aucune solution de logement à ce jour ! Affaire à suivre…

#QueViveLaCriticalMass 

Elle fait du bien cette Critical Mass du 26 février. C’était si bon de traverser la ville à vélo, une heure durant, au rythme des boombox. Ils étaient beaux ces yeux souriants, ces cris et ces sifflets. Et sentir ces réflexes toujours vivaces, les trente tours du rond-point des Charmilles, l’écho des hurlements sous le pont ferroviaire de la gare, et le plaisir d’entendre les klaxons d’encouragement. On se dit que c’est toujours possible et que ça vaut la peine de ne rien lâcher et de se battre pour que ça continue. Ca fout la pèche, et ça fout la rage contre toutes ces amendes qui sont tombées et continuent de pleuvoir. Elles augmentent le plaisir de ce petit doigt d’honneur aux autorités imbéciles qui répriment ce rendez-vous plus vieux qu’elles et aux flics qui, cette fois, n’étaient pas là pour gâcher la fête. Rendez-vous le 31 mars et que vive la Critical Mass !

Suivi des luttes : Janvier 2021

Suivi des luttes : Janvier 2021

Quelques informations sur l’actualité des luttes à Genève et ailleurs.

#8mars

Depuis 2017, des personnes se réunissent chaque année pour organiser une semaine des luttes féministes qui culmine dans une manif féministe de nuit aux alentours du 8 mars. L’organisation se fait en AGs sans hommes cisgenres* dyadiques** avec une organisation horizontale, sans hiérarchisation ni représentation de partis/groupes.
Depuis maintenant 2 mois, l’organisation de la semaine des luttes féministe et la marche féministe, transinclusive et antiraciste de mars 2021 a commencé.
Ces AG se veulent être l’occasion de poser les bases touxtes ensemble pour l’organisation de ces super moments révolutionnaires. Evidemment, à cause du covid (ACDC), la forme a dû quelque peu s’adapter. Pour plus d’informations et pour participer à l’organisation, prière d’envoyer un mail à 8marsgeneve(at)gmail.com
*cis-genre : personne qui se reconnait dans le genre qui lui a été assigné à la naissance.
** dyadique : désigne les personnes qui ne sont pas intersexe.

#DonsCantine

La cantine du Silure remercie toutes les personnes qui ont donné des sous pour la cantine solidaire du samedi. Les fonds récoltés nous permettent de continuer encore un moment. Nous espérons qu’avec les beaux jours nous pourront recommencer les cantines du vendredi à prix libre pour se revoir, manger ensemble et potasser des livres de l’infokiosk en dégustant.

#Retour19décManifCovid

Comme vous l’avez peut-être lu ailleurs, un cortège a été réprimé le 19 décembre dernier à Genève ; il faisait suite à un rassemblement syndical à qui il avait été interdit de manifester. On a pu lire sur renverse.co :“[A]lors que l’objectif premier était de défiler pour une sortie solidaire de la crise de la gare à la Place de Neuve, la demande d’autorisation a été refusée – forçant un repli sur la plaine de Plainpalais et un évènement statique.” Les forces de l’ordre ont matraqué à tout va ce défilé qui commençait à s’étirer sur la zone piétonne de la Plaine et entonnait des chants de Noël revisités. Une arrestation extrêmement brutale est à déplorer. Comme le Silure à de longue date entamé un travail politique autour de la question du droit de manifester et de la répression systématique qui lui est opposé, nous tenions à vous faire part de ce nouvel exemple de la violence des autorités et de la police face à toute velléité contestataire, dont la vidéo qui illustre l’article (22.12.20) est une preuve sans équivoque. Solidarité !

#RenduProcèsTourismeDuPire2019

Il y a les manifs et leurs suites judiciaires. Bien que souvent longtemps après et loin des regards, il ne faut pas oublier que des victoires collectives peuvent aussi s’obtenir et qu’il s’agit parfois d’occasion pour continuer la lutte sous d’autres formes. 

Ainsi Teo a été acquitté le 1er décembre dernier du reproche de “refus d’obtempérer”, car il avait pris la parole lors d’une action “Tourisme du pire” en septembre 2019. La policière interrogée à l’audience devant le Tribunal a été obligée d’admettre qu’elle avait rédigé son rapport non pas sur la base de ce qu’elle avait constaté, mais sur ce que lui avaient raconté ses collègues, sans doute pour justifier leur dispositif. 

L’importante couverture médiatique du procès a permis de reparler de ces géants de la finance tels que BlackRock qui sont bien planqués au Passage des Lions Genève d’où ils tirent les ficelles du capitalisme dans ses formes les plus mortifères, soit l’extractivisme et le développement des énergies fossiles.

#RenduProcèsMalagnou2018

Autre acquittement (mais partiel) pour les soutiens de la maison de Malagnou qui, en mars 2018, avaient fait un petit chahut devant les bureaux du Conseiller d’Etat Serge Dal Busco (PDC) pour dénoncer l’acharnement de ce magistrat à refuser de prolonger le bail de la maison collective. Entre temps, cette lutte a payé, car la maison peut rester au moins jusqu’en 2023.

 Mais à l’époque, la police genevoise voyait les choses différemment et avait violemment interpellé des participant.e.xs à l’action et justifié son action après coup avec un “refus d’obtempérer”. Là encore, ça ne convainc pas la juge qui trouve une pirouette pour acquitter sans se prononcer sur le fond, à savoir la répression systématique des (petits) désordres contestataires. 

L’affaire se poursuivra cependant en appel pour 4 des 6 prévenus qui voient leurs amendes confirmée pour “port d’une tenue destinée à empêcher leur identification” bien que d’un montant réduit à CHF 200.- vu leurs “fautes de légères”. Il s’avère que certain.e.xs participant.e.xs auraient porté des masques en papier à l’effigie du Conseiller d’Etat… 

Ces deux procès se recoupent sur une chose : suivant que vous serez géant de la finance ou poursuivez des projets collectifs, vous serez protégés ou réprimés par la police qui use et abuse entre autres de la Loi sur les manifestations sur le domaine public. Cette justification légale de l’action policière n’est pas exempte d’incohérences et il peut y avoir des victoires dans les prétoires. 

https://renverse.co/infos-locales/article/mala-au-tribunal-episode-no985498754 (8.10.20)

#SansabrismeEtVernets

Un témoignage sur les changements dans l’accueil d’urgence à Genève durant l’année 2020 a été publié le mois dernier sur le site du Silure. Il revient en détail sur la façon dont la ville de Genève a géré les sans-abris durant la période de semi-confinement de mars à mai dernier et comment ce nouveau dispositif était vécu sur le terrain. Un glossaire en fin d’article permet aussi de s’y retrouver dans la jungle des structures d’accueil de nuit à Genève.

#CitéLéopardEnLutte

A l’heure du bilan de fin d’année on peut constater que la Cité Léopard de Carouge s’est beaucoup dépeuplée. Il ne reste plus que 20 appartements occupés (familles et personnes seules) contre plus d’une centaine l’été dernier. Les permanences dans un appartement du 28 rue de la Fontenette ont repris le 14 janvier. Elles se révèlent décisives pour faire durer dans le temps l’exigence de relogement de l’ensemble des locataires de la Cité. A ce titre, le mois de décembre a été décevant avec un seul relogement au compteur. Un nouveau grief envers la régie Gerofinance est apparu au moment du changement d’année : celle-ci n’a pas envoyé les bulletins de versement pour payer les loyers en 2021 alors même qu’un précédent courrier recommandé au ton très déplaisant avait rappelé aux locataires que le non-paiement des loyers constituait un motif d’expulsion. La régie a de plus demandé un paiement de 30 frs pour l’impression des bulletins de versement. Il est clair que personne ne veut payer cette somme et cette question est donc sur le bureau du médiateur.

#DélégationZapatiste

Une délégation zapatiste va venir en Europe cet été. Rencontres, échanges, actions sont au programme, ou plutôt, sont à programmer. En Suisse et à Genève, des gens s’organisent pour cela, et il y a besoin de forces. Le site EnlaceZapatista comporte de nombreux articles sur ce projet de tournée européenne, en voici un extrait : “L’année 2021 sera celle des 20 ans de la Marche de la couleur de la Terre, que nous avons réalisée, aux côtés des peuples frères du Congrès national indigène, afin de réclamer une place dans cette nation qui s’écroule aujourd’hui. […] Aujourd’hui, dans le monde entier, le grand capital prétend faire retourner les gens dans les rues pour leur faire réassumer leur condition de consommateurs et de consommatrices […] Il faut retourner dans les rues, oui, mais pour lutter. Parce que, comme nous l’avons dit précédemment, la vie, la lutte pour la vie, ce n’est pas un problème individuel, mais collectif. (…) ce n’est pas non plus un problème de nationalités, c’est un problème mondial.”
http://enlacezapatista.ezln.org.mx/2020/10/09/sixieme-partie-une-montagne-en-haute-mer/


#ZADColline

La ZAD de la Colline à Eclepens (VD) écrit régulièrement sur son canal telegram ses besoins en terme de matériel. Le lien se trouve sur leur site : https://orchidees.noblogs.org

Suivi des luttes : Décembre 2020

Suivi des luttes : Décembre 2020

Quelques informations sur l’actualité des luttes à Genève et ailleurs.

#RetourManifMike31octobre

“Les noms des victimes résonnent dans les coeurs et alimentent nos colères, vous ne connaîtrez pas la paix que vous nous refusez !”

En 2018, Mike Ben Peter fut tué par la police lausannoise. La procédure judiciaire s’éternise et une expertise médico-légale conduite par une médecin entretenant des liens étroits avec la police vaudoise est contestée par l’avocat de la famille de Mike. Deux ans et demi après, le procès n’a toujours pas commencé. À l’appel de plusieurs collectifs antiracistes romands se mobilisant sur la question des violences policières (Collectif Kiboko, Collectif Jean Dutoit, Collectif Afrofeministe Amani, Ligue Panafricaine-UMOJA, Outrage Collectif) et le parti SolidaritéS Vaud, un millier de personnes défilèrent dans les rues de Lausanne le 31 octobre, pour réclamer justice pour Mike mais aussi pour Lamin Fatty, Hervé Mandundu, eux aussi victimes de la police vaudoise ces dernières années. La manifestation était large et déterminée, elle représente une action d’étape, qui s’inscrit dans une série de mobilisations menées par ces collectifs. Comme le disait le collectif Outrage :

“Aux familles de Mike, Hervé, Lamine et tous les autres : on est ensemble, on pense à vous ! An attack against one is an attack against all, rest in power ! [Une attaque contre l’un est une attaque contre touTEs, repose en force]”

#CitéLéopardEnLutte

La lutte paie, petit à petit les habitantEs de la Cité Léopard sont relogés ailleurs par la régie Gerofinance ou des fondations immobilières de droit public. L’autorisation de construire a été délivrée mais l’Office cantonal du logement a averti par courrier qu’il ne permettrait pas le début des travaux avant que tout le monde ne soit relogé. Les permanences continuent tous les jeudis sur place avec le médiateur et les soutiens. Le 19 novembre, nous avons eu le plaisir de rencontrer la « lanceuse d’alerte » qui avait la première contacté les médias au sujet des agissements de la régie.

#RetourProcèsBRIC

Le procès pour « insultes » d’un camarade libertaire a eu lieu au tribunal de police le 16 novembre dernier. Les faits remontaient à 2017 et la plainte émanait d’un policier membre de la Brigade de recherche et d’îlotage communautaire (BRIC, police politique du canton). La personne poursuivie en procès avait fait condamner le chef de ladite brigade la même année pour faux dans les titres, ce qui n’est peut-être pas pour rien dans ce « ciblage ». Un rassemblement de soutien a eu lieu devant le tribunal et le jugement sera transmis plus tard par écrit.

#RetourManifBâle28nov

Plusieurs dizaines de personnes venant de toute la Suisse passent en procès depuis 2 mois à Bâle dans le cadre d’un procès suivant une manifestation antifasciste. Une manifestation de solidarité a eu lieu le 28 novembre avec une participation large et un message clair envers les personnes poursuivies dans cette affaire : on ne vous oublie pas !

https://renverse.co/infos-locales/article/communique-baselnazifrei-et-photos-2835 (29.11.20)

#ProcèsTourismeDuPire2019

Mardi 1er décembre à 14h30 au Palais de justice (1, pl. du Bourg-de-Four) a lieu le procès d’une personne dont le crime est d’avoir pris la parole lors d’une visite guidée des institutions financières genevoises. Cette déambulation pédagogique qui visait à expliquer le rôle de la finance dans le dérèglement climatique n’a pas plu à la police qui a amendé le “guide” pour avoir pris la parole à deux reprises alors qu’elle lui aurait gentiment demandé de se taire devant le siège de BlackRock.
 Le procès s’inscrit à la croisée des chemins entre la répression genevoise de l’usage de l’espace public (les fameuses contraventions pour “refus d’obtempérer”) et les rebondissements judiciaires qui ont eu lieu suite à l’acquittement d’un activiste pour le procès « mains rouges » en octobre. Son acte a été jugé comme une entrave à la propriété privée du Crédit Suisse, mais dans un contexte d’ « état de nécessité” face à l’urgence climatique.
On ignore encore la fin de cette saga judiciaire, mais il est probable que sans mobilisation importante, cette petite brèche actuelle dans l’appareil répressif sera vite refermée par le Tribunal fédéral, cour
suprême du pays et garant de l’uniformité du droit bourgeois.

 https://www.instagram.com/p/CH5pibaACOH/ (23.11.20)

#CriticalMass

La Critical mass genevoise du 30 octobre a été officieusement annulée par la police qui a bloqué l’accès des deux extrémités du pont des Bergues avec leurs fourgons. On ne sait pas si la police a ensuite organisé son propre cortège de victoire contre la menace cycliste. Rebelotte pour celle du 27 novembre. Pour les personnes qui auraient reçu des amendes lors des dernières critical mass, merci de contacter dans les plus brefs délais le groupe Antirépression, antirep-ge@riseup.net.

#RIPLaTour

Dans la série « que sont-ils devenus », je demande Mark Muller, l’ex-conseiller d’Etat PLR qui s’était illustré dans sa guerre contre les squats et l’évacuation des derniers grands bâtiments occupés à Genève en 2007 (Rhino et La Tour). Muller est redevenu avocat immobilier et il a plaidé avec succès pour un changement de jurisprudence du Tribunal fédéral sur la contestation du loyer initial ce qui fait que grâce à lui les loyers pourront encore plus augmenter à chaque changement de locataire (source : Tout l’immobilier, 23.11.20). Pourri un jour, pourri toujours.

Suivi des luttes : Novembre 2020

Suivi des luttes : Novembre 2020

Quelques informations sur l’actualité des luttes à Genève et ailleurs.

 

#RetourManif3octobreGrandSac

Comme vous le savez peut-être, l’Etat souhaite construire un centre fédéral de renvoi au Grand-Saconnex (GE), une pièce de plus dans la gestion carcérale de l’immigration. Des rassemblements avaient eu lieu à plusieurs reprises ces dernières années mais ce 3 octobre c’était la première fois qu’une manifestation avait lieu au centre-ville de Genève. La manif a ratissé large et elle a permis d’accueillir des camarades du Migrant Solidarity Network, un groupe qui s’est justement formé à l’intérieur des centres fédéraux existant déjà en Suisse alémanique. Compte-rendu avec photos et vidéo ci-dessous.
https://renverse.co/infos-locales/article/pas-d-accueil-carceral-ni-au-grand-saconnex-ni-ailleurs-2777 (9.10.20)

#ManifMike31octobre

Mike Ben Peter est mort entre les mains de la police le 28 janvier 2018, après avoir été violenté et maintenu pendant plusieurs minutes en position de placage ventral. Les policiers responsables sont toujours en service. Le Silure soutient l’appel à manifester le samedi 31 octobre prochain pour exiger justice pour Mike et contre les violences policières ainsi que les revendications portées par cette mobilisation :
1) La suspension immédiate des six policiers impliqués dans l’arrestation et la mort de Mike.
2) La mise en place d’une instance indépendante de dépôt de plaintes contre les abus policiers et de surveillance des pratiques policières.
3) L’interdiction immédiate de la pratique dangereuse du « plaquage ventral », et de toute autre pratique dangereuse ou humiliante en Suisse.
4) La distribution systématique de reçus lors de chaque contrôle de police.
Nous organisons un bus au départ de Genève à 13h (retour à 20h), 10 chf par personne. Vous pouvez vous inscrire par mail ou pendant les permanences bibliothèques (vendredi 17h-20h).
Rdv samedi 31 octobre à 16h, Place de l’Europe, 1003 Lausanne

 

#Retour1èreassemblée

Le 9 octobre dernier une quarantaine de personnes étaient présentes lors de la première assemblée du Silure. C’était l’occasion de présenter le collectif Le Silure, comment il fonctionne, les luttes dans lesquelles il est impliqué ainsi que les différentes activités rejoignables (cantine, bibliothèque, permanence juridique, témoignage, lectures et formation).
Mais c’était surtout l’occasion de discuter de ce que pouvait devenir cette assemblée. Celle-ci est née d’un désir d’être plus nombreu.x.ses à faire de la politique ensemble, à réfléchir et à mettre en oeuvre les orientations du Silure. Mais elle a vocation à être construite avec et par les personnes qui la constituent. Cette construction n’est qu’à son début, rejoignez nous !
L’Assemblée est ouverte à toutes les personnes qui se reconnaissent dans les buts et moyens du Silure.
La prochaine aura lieu le vendredi 6 novembre 2020 au Silure, accueil à 18h30 (pour les nouvelles personnes) et début à 19h00, suivie d’un repas.

#CitéLéopardEnLutte

Comment mentionné le mois dernier, la lutte pour un relogement des locataires de la Cité Léopard commence à porter ses fruits. Un deal a été fait avec le propriétaire : Depuis le 8 octobre, des permanences sont organisées chaque jeudi dans un appartement de la rue de la Fontenette avec le médiateur qu’il a engagé, les locataires et les soutiens afin de trouver un relogement adapté à chaque situation. Les ex-locataires de la Cité Léopard qui l’avaient quitté précipitamment à cause des coups de pression de la régie entre l’hiver dernier et le mois de juillet y sont aussi les bienvenus tant leur départ (à l’autre bouzt du canton, en Haute-savoie, etc) n’était pas un “choix” mais le résultat de la politique de la terre brûlée pratiquée par la régie. Cette lutte revêt d’après nous un caractère exemplaire, elle a permis de montrer qu’avec une solidarité de base, il était possible de “retourner” le coût de la crise du logement sur le propriétaire plutôt que sur les locataires. La prochaine assemblée aura lieu sur place le lundi 2 novembre à 18h30 (accueil dès 18h) et une grande fête aura lieu le mardi 15 décembre.

#RetourProcèsMalagnou2018

Vendredi 9 octobre s’est tenue l’audience des 6 personnes ayant fait opposition aux ordonnances pénales reçues suite à la conférence de presse donnée en mars 2018 par les habitantEs de la maison collective de Malagnou et leurs soutiens devant les bureaux du conseiller d’Etat Serge Dal Busco (PDC). Durant l’audience, il a notamment été constaté que le dossier d’accusation avait été constitué de manière farfelue plus de 16 mois après les faits afin d’entrer dans les clous de la loi sur les manifestations concoctée en 2011 par Olivier Jornot. Les prévenuEs se sont donc vuEs attribuer diverses infractions de manière aléatoire : refus d’obtempérer aux ordres de la police dans le cadre d’une manifestation, utilisation de matériel destiné à dissimuler son identité lors d’une manifestation (quelques masques en papier à l’effigie de Dal Busco) ou encore port d’arme (un multi-outil). Le rendu dudit procès est pour lors différé à une prochaine audience… La justice dans son impartialité tranchera t’elle en faveur de la liberté d’expression d’une opinion politique ou de l’ordre public ? Le suspens demeure…

#Grèvefonctionpublique29octobre

Les travailleuses et travailleurs de la fonction publique genevoise (écoles, hôpital, université, etc.) se mobilisent en ce moment pour refuser les mesures de restriction salariale qu’entend leur imposer le gouvernement. Pour protester contre quatre mesures (diminution linéraire des salaires, suppression des annuités, diminution de la part de l’employeur dans les cotisations retraite, suppression de l’indexation à l’inflation), les fonctionnaires ont voté deux préavis de grève dont le premier a été mis a exécution le 15 octobre dernier avec un beau succès (6000 personnes à la manif). Le second arrêt de travail aura lieu le jeudi 29 octobre. Alors que les dégâts du néolibéralisme sont toujours plus spectaculaires, le gouvernement genevois semble vouloir poursuivre dans cette voie sans issue, car ce que doivent payer aujourd’hui les travailleuses et travailleurs de la fonction publique ce sont les cadeaux fiscaux récemment consentis aux grandes entreprises. Dans ce contexte, la lutte des fonctionnaires mérite tout notre soutien !

#Renduprocèsmainsrouges2018

Pendant la marche pour le climat du 13 octobre 2018, de nombreuses personnes avaient peinturluré la façade du Credit Suisse de la place Bel-air avec des mains rouges. Nicolas a été le seul à avoir été poursuivi, mais la justice a choisi de l’acquitter en deuxième instance en invoquant l’état de nécessité. Avec ou sans l’aval de la justice, une vérité demeure : les banques financent la destruction de l’environnement.

#PodcastLHypothèseAutonome

L’équipe de Libradio a fait un podcast de la venue au Silure de Julien Allavena le 26 septembre dernier, merci à elles et eux !
https://www.youtube.com/watch?v=alk0ySGEcEI

#BâleAntifasciste

A Bâle, la manifestation antifasciste réussie du 24 novembre 2018 contre les néonazis du PNOS a conduit à de nombreux procès avec des condamnations à de la prison ferme à la clé, et plusieurs procès sont encore à venir. Une manifestation de solidarité est convoquée pour le samedi 28 novembre. Solidarité !
https://barrikade.info/article/3924 (9.10.20, en allemand)
https://renverse.co/infos-locales/article/manifestation-antifasciste-a-bale-2783 (10.10.20)

#ProcèsEffyBerne

L’automne est décidemment la saison des procès puisque le 9 novembre prochain début le procès des ex-habitants du squat Effy29 de Berne, évacué par la force en 2017. Solidarité (bis) !
https://barrikade.info/article/3919 (8.10.20, en allemand)